Publié : 16 mars 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

Inteview Mme Lagrange

I. Mme Lagrange, son rôle au sein du collège.

Il faut savoir que Mme Lagrange, principale de notre établissement, a la responsabilité de tout. Les élèves sont le centre de son travail car sans eux il n’y aurait pas d’établissement et donc pas de principale pour le diriger. Elle doit garantir une qualité d’enseignement et d’apprentissage adaptés. Elle fait le lien entre les familles, les enseignants et les élèves. Son objectif premier est de COMMUNIQUER avec les 1001 élèves, leurs familles respectives, les 63 professeurs, les agents administratifs, les 2 autorités de tutelles (Inspection Académique et conseil départemental), la vie scolaire (CPE+surveillants), l’équipe médico-sociale ainsi que le rectorat et l’inspection académique. Elle doit anticiper le travail des années à venir en proposant par exemple un stage d’établissement aux professeurs pour la mise en place de l’Espace Numérique de Travail (ENT). Elle est aidée par deux adjointes : la principale adjointe dans les domaines pédagogiques et la gestionnaire pour la gestion financière. Mme Lagrange a comme autorité hiérarchique l’inspecteur académique du 92 (M. Rosselet), le recteur d’académie de l’académie de Versailles (M. Boissinot) et le ministre de l’Education nationale (M. Luc Chatel). Elle doit rendre des comptes à l’Etat.

II. Deux autorités de tutelles.

La principale est elle aussi sous les ordres de deux autorités de tutelles qui sont :

  • l’inspection académique (État et pédagogie) : elle prévoit pour janvier 2010, qu’une pochette d’heures soit crée pour organiser les enseignements. (les heures d’abord obligatoires comme le français, les mathématiques, les langues…. Le reste des heures sera consacré au soutien scolaire.)
  • le Conseil Général (Budget en collaboration avec Mme Noumane) Il présente le budget de chaque établissement et réparti l’argent pour l’année prochaine.

III. Une journée type, pas vraiment…

On ne peut pas dire qu’il y ait une journée type en tant que principale. La veille, Mme Lagrange marque sur un calepin les différents points à aborder le lendemain, mais la journée est plutôt organisée au fur et à mesure des évènements. Sa journée débute vers 8h et se termine à 19h30. Lors des périodes creuses, elle finit une heure plus tôt. Entre 17h30 et 19h, elle trie les urgences.
Actuellement, elle essaye de régler, en partenariat avec la mairie et le commissariat de police, les problèmes de drogues présents dans les classes de 3e. Récemment, c’est la mise en place de la vaccination contre le H1/N1 qui l’a préoccupée. En effet, en une semaine, on lui a demandé de coordonner un hôpital improvisé ; ce qui est une tâche énorme sachant qu’elle doit s’assurer que tout se passe bien car elle en est responsable.

IV. Son parcours.

Avant de devenir chef d’établissement, Mme Lagrange a travaillé en tant que professeur et dans des matières complètement différentes en passant par professeur de couture à professeur de bois. Elle a également été professeur de cuisine et de diététique. En tant que chef d’établissement, elle a d’abord été dans différents collèges et lycées avant d’accéder à ce poste.

V. Conclusion.

Mme Lagrange aime beaucoup son métier car celui-ci lui apporte de pouvoir rencontrer et de toucher toutes les catégories de classes sociales confondues. Elle apprécie le côté humain, la relation humaine qu’elle entretient avec chaque élève. Malgré tout, son travail reste difficile car elle doit accorder la même importance à chaque élève car chacun compte, chacun = 1 vie.
Il lui est aussi difficile d’être toujours juste face aux situations d’urgence ou de problèmes entre élèves. Les fondements de son travail sont de rester accessible aux élèves et de faire attention à eux. Ce métier est donc parfaitement adapté aux personnes intéressées par les relations humaines et sociales.

Article rédigé par Marie Breuil.