Publié : 2 novembre 2011
Format PDF Enregistrer au format PDF

Armistice du 11 novembre 1918

L’armistice, signée le 11 novembre 1918 dans la clairière de Rethondes, au sein de la forêt de Compiègne, marque :

  • La fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918),
  • La victoire des Alliés
  • La capitulation de l’Allemagne.

À la suite de cet armistice est signé le traité de Versailles, le 28 juin 1919.

En 1920 apparaît l’idée de rendre hommage aux soldats morts pour la France mais non identifiés.

Suite à une loi votée à l’unanimité par le Parlement, la dépouille mortelle d’un soldat parmi plusieurs autres, est placée le 11 novembre 1920, dans une chapelle ardente à l’Arc de Triomphe. Le 28 janvier 1921 le soldat est inhumé sous l’Arc de Triomphe dans la tombe du Soldat inconnu.

Le 11 novembre 1923, est allumée, par André Maginot, ministre de la Guerre, la flamme « éternelle », donnant au tombeau du Soldat inconnu une forte portée symbolique et politique.

Dès lors, le 11 novembre, est devenu le jour de commémoration de l’armistice de 1918, et progressivement l’occasion de questionner et de comprendre l’histoire.

Désormais, ce jour de mémoire permet d’évoquer régulièrement un épisode particulier de la Grande Guerre.

Ecrit par Armen Tasci 3°8